L@ MEMOIRE DU CINEM@

les compositeurs de BO


Francis Lai 1932

 

Compositeur et musicien français, né à Nice le 26 avril1932.Il a surtout composé les bandes originales des films de Claude Lelouch. Il obtient l'Oscar de la meilleure musique de film en 1970 pour la trame de Love Story, et reçoit une nomination dans la même catégorie quatre ans plus tôt pour Un homme et une femme (1966). Il compose de nombreuses musiques pour Édith Piaf, Mireille Mathieu, Isabelle Aubret, Philippe Léotard, Petula Clark, Nicole Croisille, Dalida et Jacqueline Dulac ainsi que pour plusieurs chanteuses québécoises dont Nicole Martin, Fabienne Thibeault, Ginette Reno et Martine Chevrier.

    1968 : Mayerling, de Terence Young
  • 1969 : La Vie, l'Amour, la Mort, de Claude Lelouch
  • 1969 : Le Soleil des voyous, de Jean Delannoy
  • 1969 : Hannibal Brooks, de Michael Winner
  • 1969 : Le Passager de la pluie, de René Clément
  • 1969 : Un Homme qui me plaît, de Claude Lelouch
  • 1970 : Love Story, de Arthur Hiller 

     

     

    Une de ses compositions : //www.youtube.com/watch?v=90_KjzN3-Rw


  • 21/06/2010
    1 Poster un commentaire

    Jerome Moross 1913-1983

     Compositeur et chef d'orchestre américain, né à New York le 1er août 1913, décédé d'un accident cardio-vasculaire à Miami en Floride le 27 juillet 1983. Après sa formation, il s'illustre dans quatre secteurs :Au cinéma, il est d'abord arrangeur et orchestrateur, dans les années 1940. ,avant de composer lui-même les musiques de seize films, entre 1948 et 1969, dont plusieurs westerns. Sa musique de film la plus connue est sans doute celle pour The Big Countryen 1958, d'une grande ampleur symphonique.Pour la télévision, il compose plusieurs thèmes de séries, entre 1960 et 1967. Pour le théâtre, à Broadway, il écrit en 1935, conjointement avec Hanns Eisler et Alex North, la partition d'une pièce avec musique de Bertolt Brecht, Mother.Enfin, il l'est l'auteur de plusieurs œuvres classiques, dont des musiques de ballets :Paul Bunyan, an American Saga en 1935, Frankie and Johnny en 1938.

     

    Une de ses compositions  / //www.youtube.com/watch?v=zuMk7OYAQG0


    26/04/2010
    0 Poster un commentaire

    Georges Delerue 1925-1992

     

    Est né le 12 mars 1925 à Roubaix et décédé à Los Angeles, le 20 mars 1992, est un compositeur et directeur musical des films. Il fut l'auteur de la musique de plus de 300 films. Au Conservatoire de Paris il poursuit ses études sous la direction de Darius Milhaud. Il commence à composer à partir de 1947. En 1949, il obtient le Premier Prix de Composition ainsi que le Premier Second Grand Prix de Rome. En 1952, il est nommé compositeur et chef d'orchestre à la Radiodiffusion française. Il a travaillé pour les plus grands metteurs en scène français, en particulier ceux de la nouvelle Vague. Dans les années 1970, il rencontre la faveur de nouveaux réalisateurs comme Claude Miller. En 1972, il commence à travailler à Hollywood. Il y a composé entre autres la musique de Platoon d'Oliver Stone. En 1981, il compose la musique du spectacle de nuit La Cinéscenie du Puy du Fou. Il compose aussi pour la télévision et la radio :Jacquou le croquant ou  Les Rois maudits de 1972. George Delerue décède d'une attaque cardiaque à l'âge de 67 ans il est enterré au Forest Lawn Memorial Park Cemetery Glendale, Californie.


    09/02/2010
    0 Poster un commentaire

    MILES DAVIS 1926-1991

     

    De son vrai nom : Miles Dewey Davis III est né le 26 mai 1926 à Alton dans  l' Illinois et décédé le 28 septembre 1991,à Santa Monica en Californie est un compositeur et trompettiste de jazz américain. Cleota Henry donne naissance à Miles Dewey Davis III,  sur les bords du Mississippi. Il grandit dans un milieu familial relativement aisé son père Miles Dewey Davis II est chirurgien-dentiste et mélomane : sa mère joue du piano et du violon, et sa grand-mère maternelle était professeur d'orgue dans l'Arkansas; sa sœur ainée, Dorothy, et son frère cadet, Vernon, étudient également la musique. En 1927 ,  la famille déménage et s'installe à East Saint Louis, où le père a ouvert un cabinet dentaire. Lorsque le jeune Miles fréquente l'école primaire, sa famille habite un quartier à prédominance blanche, où il fait pour la première fois la douloureuse expérience du racisme.  À l'âge de 9 ans, un ami de son père, le docteur John Eubanks, lui offre une trompette, dont il commence rapidement à jouer. Miles deviendra professionnel en 1942, en s'inscrivant à la Fédération américaine des musiciens. La même année ,  à l'âge de 16 ans, il fait la connaissance d'Irene Birth, sa première véritable petite amie, dont il aura trois enfants. Irene le défie d'appeler Eddie Randle pour se faire engager dans son orchestre de rhythm'n'blues, les Blue Devils. À la suite d'une audition, il est engagé comme trompettiste. Grâce à l'aide financière de son père ,qui l'a toujours énormément encouragé et soutenu, à la fois moralement et matériellement, il s'inscrit à la rentrée 1944 à la célèbre école de musique Juilliard de New York. En 1949, Miles Davis effectue son premier voyage à l'étranger, participant le 8 mai au Festival International de Jazz à Paris. Il tombe amoureux de Juliette Gréco, mais il hésite à l'épouser, ne voulant pas lui imposer une vie aux États-Unis en tant qu'épouse d'un Noir américain, et elle ne voulant pas abandonner sa carrière en France, il renonce et rentre à New York à la fin mai. Mais, de retour aux États-Unis, la séparation d'avec Juliette Gréco et le milieu artistique parisien lui pèsent, et il réagit en replongeant dans l'héroïne. La drogue a des effets dévastateurs sur lui: laissant femme et enfants dans un appartement du Queens, il s'installe dans un hôtel de la 48e rue à New York, et va jusqu'à financer ses injections quotidiennes d'héroïne grâce à des prostituées. À la fin des années 1950, Miles Davis continue son évolution musicale, il fait la composition de la bande originale du film Ascenseur pour l'échafaud de Louis Malle en 1957.

     

    Une de ses compositions : //www.youtube.com/watch?v=vCa8Aae06JQ


    06/01/2010
    0 Poster un commentaire

    MICHEL MAGNE 1930-1984

     

     

    Est né le 20 mars 1930 à Lisieux dans le Calvados et décédé à Cergy dans le Val-d'Oise le 19 décembre 1984, est un compositeur, musicien français et interprète. De formation classique, mais d'un esprit musical très ouvert, il passe de la musique concrète à la variété, il accompagne notamment Henri Salvador, puis à la musique de film. On lui doit notamment la série des Angélique, mais aussi Les Tontons flingueurs, Les Barbouzes, Fantômas, Galia, Le Monocle rit jaune, En installant une structure d'enregistrement professionnelle dans les combles du château d'Hérouville, il crée en 1969 le concept de studio résidentiel, très imité dans les pays anglo-saxons. Des problèmes juridiques nés de la cession du château d'Hérouville le conduisent au suicide.


    18/12/2009
    0 Poster un commentaire

    MICHEL LEGRAND

     

    Michel Legrand, est né le 24 février 1932 à Bécon-les-Bruyères près de Paris, c' est un compositeur et réalisateur français. Il est le fils du compositeur Raymond Legrand  et de Marcelle der Mikaelian soeur du chef d'orchestre Jacques Hélian . Il  a composé plus de 200 trames pour le cinéma et la télévision, plusieurs comédies musicales et a à son actif plus de 100 albums. Il a gagné 3 Oscars, 5 Grammys et a été nommé pour un Emmy. À l'âge de 22 ans, il sort son premier album . Michel Legrand fut l'un des premiers Européens à travailler avec des étoiles montantes du jazz, tels Dizzy Gillespie, Miles Davis, Phil Woods etc .... Michel Legrand est surtout connu en tant que compositeur innovateur dans l'industrie du cinéma, écrivant la musique de plus de 200 films réalisés par divers cinéastes : Jean-Luc Godard, Richard Brooks, Claude Lelouch, Clint Eastwood et plusieurs autres. Il  fut approché par Hollywood après le succès des Parapluies de Cherbourg, le bombardant de demandes pour collaborer musicalement à plusieurs films. Sa première composition, pour L'Affaire Thomas Crown de Norman Jewison en 1968, lui a valu le premier de ses trois Oscar. Le 5 décembre 2007, la Faculté de Musique de L'Université de Montréal, au Canada, lui a décerné un doctorat honorifique visant à souligner le caractère exceptionnel de sa carrière.

     

    Une de ses compositions : //www.youtube.com/watch?v=FMz9BmjCnOk

     


    01/12/2009
    1 Poster un commentaire

    ENNIO MORRICONE 1928

     

    Est né le 10 novembre 1928 à Rome, est un compositeur italien, réputé notamment pour ses musiques de films. Élève de Goffredo Petrassi et diplômé de l'Académie Nationale de Santa Cecilia de Rome, où il a obtenu les diplômes de trompette, de composition, d'instrumentation et de direction d'orchestre, Ennio débute dans la musique dite sérieuse dès 1954. Il se tourne vers une musique plus populaire en écrivant de nombreux arrangements,1000 environ  pour la télévision et les chansons à partir de 1958. Ces travaux le font connaitre et apprécier par des artistes divers, y compris par des réalisateurs qui font appel à lui à partir de 1960. Il débute donc en musique de film. Auteur de musiques pour Bernardo Bertolucci, Pier Paolo Pasolini, Dario Argento ou Marco Bellocchio, c'est surtout avec Sergio Leone et la partition de Pour une poignée de dollars qu'il acquiert une renommée internationale. Réitérant avec succès sa collaboration avec Leone, pour des classiques comme Le Bon, la Brute et le Truand ou Il était une fois dans l'Ouest qui obtient un triomphe discographique sans précédent, ou encore avec Il était une fois la révolution. Le succès discographique accompagne par ailleurs souvent ses œuvres, comme la chanson Here's to You que chante Joan Baez pour Sacco et Vanzetti ou le fameux Chi Mai qui rythme Le Professionnel avec Jean-Paul Belmondo, Le clan des siciliens 1969, Novecento 1976, Days of Heaven 1978, Il Prato 1979, Il était une fois en Amérique 1984, Mission 1986 , Les Incorruptibles 1987, Cinema Paradiso 1988, Hamlet 1990, Nostromo 1996, The Legend of 1900 1998, Lolita 1998, Mission to Mars 2000, 72 Metra 2004. En 2004, il enregistre un disque avec le violoncelliste Yo Yo Ma contenant ses thèmes à succès. Durant la 79 ème cérémonie des Oscars en 2007, il est récompensé par un Oscar pour l'ensemble de sa carrière. Son fils Andrea Morricone est aussi compositeur.

     

    Une de ses compositions : //www.youtube.com/watch?v=4Qay5dWFkIw


    19/11/2009
    0 Poster un commentaire

    MAURICE JARRE 1924-2009

     

    De son vrai nom : Maurice Alexis Jarre , était un compositeur français de musiques de films, né le 13 septembre 1924 à Lyon et décédé le 29 mars 2009 à Los Angeles des suites d'un cancer. Maurice s'est intéressé assez tard à la musique. Timbalier de formation, Jarre débute à la Compagnie Renaud-Barrault en 1946, formant un duo avec Pierre Boulez, mais Jarre s'intéresse très vite à la composition et se retrouve directeur musical du Théâtre National Populaire durant douze années de 1951 à 1963. Il a composé les mythiques trompettes, la fanfare d'accueil qui retentit dans la Cour d'honneur du Palais des Papes en juillet lors de chaque représentation du Festival d'Avignon. Sa carrière dans la musique de film démarra dans les années 1950 pour des courts métrages  puis des longs métrages à partir de 1958 . Sa carrière hollywoodienne ne démarra véritablement qu'en 1962 avec Lawrence d'Arabie, un film qui scella la collaboration du réalisateur David Lean avec Jarre.Il est le père du compositeur de musique électronique Jean Michel Jarre, de Stéfanie Jarre , fille de Dany Saval et le père adoptif du scénariste Kevin Jarre.Il a composé de très nombreuses musiques de films dont celles de Lawrence d'Arabie (1962), Le Docteur Jivago (1965)( voir sur ce blog ), Paris brûle-t-il ? (1966), Les Damnés (1969), Soleil rouge (1971), Le Message (1976), Jésus de Nazareth (1977), Shogun (1980), Witness (1985), Gorilles dans la brume (1988), Le Cercle des poètes disparus (1989), Ghost (1990) ou L'Échelle de Jacob (1990). Une étoile porte son nom sur la promenade de la gloire d'Hollywood. Il a été récompensé de trois oscars de la meilleure musique de la film, chaque fois pour un film de David Lean.

     

    Une sélection de ses compositions : //www.youtube.com/watch?v=uU9t9CAS6mc


    16/11/2009
    0 Poster un commentaire

    MARTIAL SOLAL 1927

     

    Pianiste de jazz, compositeur, arrangeur et chef d'orchestre français, né à Alger le 23 août 1927. Durant la Seconde Guerre mondiale, au Maroc pendant son service militaire, il commence par jouer dans les mess des soldats américains. Devenu professionnel en 1945, il s'installe à Paris le 1er janvier 1950. Il joue avec de nombreux musiciens de jazz d'alors.Il crée un quartet, avec Roger Guérin à la trompette, Paul Rovère à la contrebasse et Daniel Humair à la batterie. Il enregistre quelques succès alimentaires et compose pour la télévision et le cinéma: À bout de souffle, Léon Morin prêtre, Échappement libre. Cependant, jeune marié et père d'un fils à Paris, il renonce à une carrière américaine. Ce sera malgré tout en leader de son propre trio et de ses grands orchestres qu'il l'aborde, avec un accent mis sur la composition. Cela lui vaudra que de nombreux metteurs en scènes,  Jean-Luc Godard , Jean-Pierre Melville , Henri Verneuil , Jean Cocteau, Edouard Molinaro, Bertrand Blier et Orson Welles, lui confient la bande originale de leurs films. Martial Solal est connu pour son talent de commentateur, de présentateur et son humour .

     

    Une de ses composition : //www.youtube.com/watch?v=-4T5xTqf5aY


    13/11/2009
    0 Poster un commentaire